LE MARCHE DE L'ART

Depuis le début des années 2000, le marché de l'art a connu une forte expansion tant au niveau des volumes qu'au niveau des prix des objets d'art vendus. De nos jours le marché de l'art pèse 50 milliards de dollars au niveau mondial, et les ventes de certaines oeuvres d'artistes comme Jean-Michel Basquiat ou Jeff Koons avoisinent les 100 millions de dollars. Le nombre de collectionneurs privés dans le monde, qui était estimé à 500 000 après-guerre, dépasse aujourd'hui les 120 millions.
 
En fait, l'essor du marché de l'art depuis le début des années 2000 s'explique en grande partie par l'ascension fulgurante de l'économie muséale, spécialement en Chine. Chaque année, environ 700 nouveaux musées d'envergure internationale ouvrent leurs portes aux amateurs d'art sur tous les continents, dont plus des deux tiers sont localisés en Chine. Or, pour attirer le public, chacun de ces musées est prêt à acheter des chefs-d'oeuvre en grande quantité, quitte à débourser des millions de dollars.
 
La volatilité des marchés financiers, la baisse tendancielle des taux de rémunération ainsi que les incertitudes politiques et fiscales ont incité les investisseurs à se tourner vers les oeuvres d'art. Ce placement s'est de plus en plus démocratisé grâce au numérique : 98% des 6 300 maisons de ventes dans le monde sont aujourd'hui présentes sur Internet, alors qu'elles n'étaient que 3% en 2005. Depuis 20 ans le marché de l'art a progressé de plus de 380% et son rendement annuel se situe entre 10% et 15%.
 
Les maisons de ventes aux enchères sont des établissements privés dont le rôle est de vendre au public des oeuvres appartenant à des collectionneurs privés. Le marché des ventes aux enchères se caractérise par une très forte concentration des transactions, du moins pour les plus importantes d'entre elles, entre un petit nombre de pays. Il est contrôlé pour l'essentiel, par des firmes transnationales dont les deux plus importantes, Sotheby's et Christie's, forment un quasi-duopole. L'origine des deux principales maisons de vente aux enchères dans le monde est à la fois très ancienne et très locale, puisque la société qui est plus tard devenue Sotheby's a été créée en 1744, et Christie's en 1766, toutes deux à Londres.
 
Sous l'effet de leur politique d'expansion au cours des années 1950 à 1970, Sotheby's et Christie's sont devenues deux structures d'envergure internationale. Dès 1955, Sotheby's a ouvert un bureau à New York. Suite au succès de son implantation américaine, Sotheby's a ouvert des bureaux dans de nombreux pays à la fin des années 1960, dont la France, où elle s'est installée à Paris en 1967. C'est en 1968 que Christie's s'est installée à son tour à Paris, et a ouvert une salle de ventes à New York en 1977. Aujourd'hui, Christie's compte 85 bureaux répartis dans 43 pays, et 10 salles de ventes. Sotheby's possède pour sa part un réseau de 11 salles de vente dans 9 pays différents, complété par 77 bureaux de représentation à travers le monde.
 
koons
 
sothebys
 
christies
 

        LES VENTES AUX ENCHERES

Le commissaire-priseur est chargé de diriger les enchères entre les personnes se trouvant dans la salle, les hôtesses au téléphone pour le compte de clients privés, les offres venant d'internet relayées par des assistants et les offres sous pli cacheté déposées avant l'ouverture de la séance. La vente aux enchères s'accompagne de l'édition d'un catalogue où sont présentées les oeuvres mises en ventes ainsi que des estimations basses et hautes établies par les experts de chaque artiste.
 
Le prix de départ des enchères se situe généralement entre 60% et 80% de l'estimation basse. Le propriétaire d'un lot accompagne la vente d'un prix de réserve au-dessous duquel le lot ne sera pas acquis (Passed). Dans le cas contraire le lot est adjugé au dernier enchérisseur qui a proposé la meilleure offre et la vente est conclue par un coup de marteau symbolique du commissaire-priseur sur son pupitre. La commission prise par la maison de ventes se situe entre 20% et 30% du prix marteau (Hammer Price). Le nombre d'invendus au cours d'une séance tourne autour de 15% à 35%.
 
La valeur d'une oeuvre d'art est déterminée en prenant en compte beaucoup de facteurs comme ses qualités esthétiques et techniques, ses dimensions, son histoire, la notoriété de l'artiste qui l'a réalisée, le contexte dans lequel elle est vendue, etc. Les grands collectionneurs privés et les fonds d'investissements qui contrôlent le marché de l'art poussent en avant ou au contraire se dégagent de certains artistes, en fonction de leurs propres goûts ou de stratégies spéculatives. Ils font ainsi fluctuer la cote d'un l'artiste à la manière d'un instrument financier. En outre, il existe aujourd'hui beaucoup de données sur les oeuvres et leurs auteurs, et leurs cotations s'évaluent en fonction de leur historique de vente, en prenant comme base une période de plusieurs années. L'estimation d'une oeuvre s'appuie donc à la fois sur le mécanisme de l'offre et de la demande et sur des critères objectifs et subjectifs.
 
auction
 
auction

top